• NOEL ANTILLAIS

    La voilà donc, l'image complète et en couleurs.
    Alors ?  Ça fait quoi de revoir la poule et le cochon dans le contexte ? Hmm ?
    Bon, c'est de l'humour créole :c) ...
    Le texte dans la bulle signifie « Reste laaa » ... mais la traduction ne rendra jamais tout à fait le truc.
    J'ai laissé comme ça, je diffuse un peu de « chez nous », de l'authentique. (Pas vrai les Antillais (es) ?) ... mais c'est pour tout le monde.

    Là-bas, à Noël, les « canaris » (marmites, faitouts) sont sur la plage, et même s'il vient du monde en plus, on ne laissera personne sans colombo (de cochon ou de poulet ... mais aussi de cabri).
    J'espère, disant cela, ne pas filer trop le blues à quelqu'un.
    J'espère aussi ne pas décevoir les végétariens qui trouvaient sympas ma poule et mon cochon ;c)
    Mais comme dit l'autre : « On ne peut pas plaire à tout le monde ! »

    C'est vrai qu'il commence à être pas mal visité, ce petit espace, et j'espère bien que ce n'est qu'un début parce que j'aime beaucoup le tour que ça prend. Je fais tout ça au feeling et vous, qui laissez vos commentaires et qui commencez à échanger entre vous, contribuez à le faire vivre.

    Je me rappelle, il y a quelques jours, quelques semaines peut-être, je parlais de lever un peu le pied sur le blog pour mieux me consacrer à d'autres choses. Et puis Juliette a suggéré que je ne le laisse jamais trop longtemps en sommeil, ça m'a fait réfléchir à des moyens de concilier tout ça. Pour le moment j'y arrive.

    Et puis voilà que tout ça ne m'appartient plus, que d'autres personnes s'y retrouvent avec plaisir ...
    Et ça, c'est une vraie magie. Bien sûr ça m'encourage à poursuivre. Parce que c'est du plaisir sain et que je lis des échanges de qualité, pleins d'humour et d'autres choses aussi.
    Merci à vous pour ça.
    Dans notre monde de plus en plus virtuel, les gens ne s'expriment plus qu'en tapant 1 ou en tapant 2. Ici, on remet l'humain aux manettes, et sans prise de tête.

    Bon.

    Les limites de format du blog m'imposent des images réduites.
    Je propose à ceux qui souhaitent recevoir ce dessin dans un format supérieur de m'en faire la demande par e-mail. Il le recevront en réponse et pourront à leur tour l'envoyer par e-mail.
    Il comportera la mention « Joyeux Noël », sera décoré de petites étoiles dorées et aura les caractéristiques suivantes :
    Dimensions : 709 X 473 pixels
    Résolution : 72 dpi
    Taille : 120 Ko
    Qualité JPEG : Supérieure

    Oublions la technique.
    Cette image vous inspire sûrement quelques commentaires   ;c)

    Bonne journée à tous !


  • Commentaires

    1
    Mercredi 13 Décembre 2006 à 09:37
    ou sav vié frè
    sa ki réelman autentik ? Cé an gro parabol en lè an ti case !
    2
    Juliette
    Mercredi 13 Décembre 2006 à 09:59
    merci Patrick du fond du coeur
    il est très drôle ce dessin, surtout lorsqu'on vient des Antilles. Mais pour le coup, je suis émue; je ne passerai pas noël à Petit Bourg cette année. Ma famille va me manquer; le soleil, le vent, la mer, le cochon, le rhum; plein de choses, une ambiance chaleureuse, joyeuse. Alors ce dessin, je vais l'imprimer et le placarder dans ma petite cuisine de banlieue; je vais penser à la bas. Merci infiniment pour ce joli clin d'oeil aux Antilles et aux antillais.
    3
    coco
    Mercredi 13 Décembre 2006 à 10:04
    magnifique Patrick
    je ne viens pas de là bas, je sais que mes copines antillaises seront émues; c'est normal. j'avais pas imaginé cette scène comme ça : c'est sauve qui peut, on veut notre peau = pour fêter dignement noël apparemment. Dessin très réussi, comme d'habitude; j'aime beaucoup la petite case avec une parabole :)
    4
    Canelle
    Mercredi 13 Décembre 2006 à 10:47
    an kay fè on ti poz
    parce que là, j'ai trop ri. Merci Arawak pour cet émouvant clin d'oeil aux Antilles.
    5
    dembélé
    Mercredi 13 Décembre 2006 à 10:50
    l'Afrique aussi s'amuse
    de ce dessin adorablement humoristique.
    6
    chafir
    Mercredi 13 Décembre 2006 à 10:54
    mi plisi !
    Patrick; même si c'est drôle, j'ai le coeur qui fond de plaisir. Je suis là-bas, pour un instant au moins et merci pour cet instant.
    7
    karin
    Mercredi 13 Décembre 2006 à 11:09
    bagail la chô !
    merci Arawak; je souris bien sûr,car le dessin est drôle, mais j'ai le coeur tout chaviré en pensant aux jolis noël de mon enfance.
    8
    la parisienne
    Mercredi 13 Décembre 2006 à 11:10
    j'mattendais pas à ça
    bravo pour ce dessin rigolo et chargé de plein de choses pour nos amis Antillais. Merci pour eux, merci pour nous.
    9
    Lycia
    Mercredi 13 Décembre 2006 à 11:15
    je serai en Guadeloupe
    pour noël, avec ce dessin de vous Arawak; aussi pour leur montrer que ceux qui sont ici, pensent toujours à ceux qui sont restés, avec chaleur et tendresse; même si "i pa bon" pour le cochon et la poule à cet instant pour le dessin, je ne peux m'empêcher de sentir de la tendresse pour notre pays au soleil.
    10
    Figo
    Mercredi 13 Décembre 2006 à 11:29
    mi bel plési Arawak
    merci pour ce bon dessin, rempli d'images bien de chez nous; ça fait chaud au coeur; même ici, j'espère bien manger du cochon pour noël , an ti sèk, aussi pour faire descendre tout ça. I bon memm.
    11
    jeanpol
    Mercredi 13 Décembre 2006 à 11:42
    excellent
    moi non plus je n'imaginais pas que ça se terminerai comme ça. sauve qui peut, veaux, vaches, cochons, couvée... un gentil clin d'oeil pour la compagnie Antillaise.
    12
    mariclaude
    Mercredi 13 Décembre 2006 à 11:46
    resté la, an ka vin !
    pour vous aider à tuer le cochon. noël arrive et sans cochon c'est pas noël. An ti-bo pour vous Arawak, avec toute ma reconnaissance pour ce magnifique dessin qui me va droit au coeur.
    13
    bozzo
    Mercredi 13 Décembre 2006 à 11:52
    lagé-i
    un peu de "violence" dans ce dessin que j'adore; je pense aux miens qui vont bientôt préparer le cochon de noël. merci Arawak pour cette image qui me réchauffe le coeur ET me fait sourire. Si ma vie est ici depuis un long moment, je pense à ma Guadeloupe natale avec beaucoup d'amour et de tendresse. Je vous remercie sincèrement pour ce merveilleux dessin pour noël. soyez heureux.
    14
    Pascal
    Mercredi 13 Décembre 2006 à 12:14
    aie bon dié !
    "Toute ti cochon ni sanm'di a yo" Traduction littérale du créole : "Tous les cochons auront leur samedi". Les fêtes qui approchent nous disent qu'aux antilles beaucoup de cochons auront le même samedi ;o))) Les "poidiboi" (ou pois d'Angole) accompagneront tout çà avec le diri (riz). Ou ni rézon maximgar, parabol la typik typik !
    15
    Pascal
    Mercredi 13 Décembre 2006 à 12:38
    an plis' di sa
    Le dessin est criant de campagne guadeloupéenne (GROOINNNNKK !) c'était pas si loin de l'arawak avec son tomahawk ! Mais missié, je le vois plutôt arriver en Golf GT Turbo qu'en Clio ... Pardon j'aurais du traduire le dicton par : "chaque cochon a son samedi".
    16
    Mercredi 13 Décembre 2006 à 13:50
    voilà que je chante partout
    michaud veillait michaud veillait la nuit dans sa chaumière... :)
    17
    jo zette
    Mercredi 13 Décembre 2006 à 14:24
    Si je peux me permettre
    Arawak; je reviens juste pour dire que ce dessin doit absolumentdevenir une carte postale (pour l'an prochain), elle est trop belle , trop typique , elle plaira au plus grand nombre des Antillais. j'ai vu la qualité de vos cartes et plusieurs personnes sont d'accord avec moi. pensez-y
    18
    juliette
    Mercredi 13 Décembre 2006 à 14:29
    Absolument, absolument...
    je connais également la qualité de vos "cartes postales", et, si vous avez l'intention d'en faire imprimer d'autres en 2007, je vous suggère de faire réaliser celle-ci qui n'est que du bonheur et en donnera à bien des gens de chez nous.
    19
    Aupa
    Mercredi 13 Décembre 2006 à 14:45
    autentik
    sa ou fé Arawak? beaucoup de plaisir à regarder ce dessin qui me touche énormément. Comme Juliette et Jo, je pense que ce serait super d'avoir une vrai carte postale, comme vous savez si bien les faire (je les ai toutes vues). On en reparle avant noel ,prochain? bonnes fêtes Arawak, même loinde notre Guadeloupe, je sais que vous passerez de bons moments car vous possédez tout ce qu'il faut pour être heureux et rendre ceux qui vous approchent heureux et fiers. A bientôt.
    20
    Joan
    Mercredi 13 Décembre 2006 à 15:03
    on se déchaîne
    c'était sûr, la communauté antillaise se déchaîne et se sent heureuse et fière grâce à vous. Ce dessin nous fait chaud au coeur et nous fait bien rire aussi.
    21
    Jeanba
    Mercredi 13 Décembre 2006 à 15:36
    si je m'attendais
    à cette fin la (pour le dessin). Excellent Arawak.
    22
    ROMAIN
    Mercredi 13 Décembre 2006 à 15:38
    face au coupe coupe
    c'est sauve qui peut. super la parabole
    23
    SIMON
    Mercredi 13 Décembre 2006 à 15:39
    la seule solution
    c'est de prendre en urgence, la poudre d'escampette. bravo Arawak pour ce dessin très parlant.
    24
    isabelle
    Mercredi 13 Décembre 2006 à 15:41
    j'adore les détails
    du dessin, le type, comme un forcené avec sa machette; il veut du cochon pour noel, lui, c'est sûr.
    25
    MC Fed
    Mercredi 13 Décembre 2006 à 16:03
    très drôle
    je pensais que c'était une histoire d'animaux;) Mais c'est une jolie mais cruelle histoire de noël !!! bien joli en tout cas.
    26
    Alexe
    Mercredi 13 Décembre 2006 à 16:07
    Noël aux Antilles
    je comprends mieux la tête du cochon. Alors, c'est comme ça un noël aux Antilles ???
    27
    Odejon
    Mercredi 13 Décembre 2006 à 16:43
    nos parents nous racontaient
    qu'autrefois, lorsqu'ils étaient encore petits, Noël commençait bien avant Noël. Dès la fin du mois de novembre, on commençait à faire macérer dans le rhum, les peaux d'oranges conservées et mises à sécher pour le shrubb. puis, on préparait le sirop de groseilles et l'anis. tout au long de l'année on avait bien nourri le cochon qui, dans son parc, était bien dodu. on prévoyait déjà les personnes qui devraient donner un coup de main pour le jour qui lui serait fatidique (bien vu Arawak !) . c'est lui qui donnerait le boudin créole, la viande pour les petits pâtés et la ragoût bien épicé, sans oublier, le jambon fumé.
    28
    Joan
    Mercredi 13 Décembre 2006 à 16:48
    oui c'est vrai qu'on nous racontait ça
    c'était il y a longtemps car moi ce sont mes grands parents qui disaient ça. Les festivités démarraient le 1er jour de l'Avent par un "chané Noël" qui égayait chaque soir les maisons jusqu'au 25 décembre. on se regroupait chez M. ou Mme Intel pour chanter les cantiques et on chantait, chantait jusqu'au milieu de la nuit.
    29
    Figo
    Mercredi 13 Décembre 2006 à 16:51
    Tambours
    ti-bois, sillac, cha-cha, harmonica, violon, accompagnaient le tout. ça se refait , en tout cas en Martinique et j'aime beaucoup ça, c'est typique. Sur des rythmes de biguine, de mazurka ou de valse même, la nuit s'écoulait joyeuse.
    30
    colette
    Mercredi 13 Décembre 2006 à 16:54
    dans les familles modestes
    le Père Noël ne passait pas. les enfants se contentaient d'une sucrerie ou d'un simple ballon de baudruche qu'ils recevaient le plus souvent pour les étrennes du jour de l'an. Mais votre dessin est bien plus joyeux que mes souvenir de petite fille très pauvre. J'aime l'ambiance de votre dessin. J'aime les Antilles et la Martinique mon cher, très cher pays.
    31
    Nadine
    Mercredi 13 Décembre 2006 à 16:57
    aujourd'hui
    le sapin, avec ses nombreux cadeaux et la dinde aux marrons venus tout droit de métropole ont un peu modifié l'image du noël antillais. Cependant certaines traditions demeurent (heureusement), mais ceux qui ont "voyagé" oublient parfois; reste les grands-parents pour rappeler qu "An tan lontan" les Antilles fêtaient Noël de toute autre façon. MERCI POUR VOTRE JOYEUX DESSIN.
    32
    Lucie
    Mercredi 13 Décembre 2006 à 16:59
    je serai en Martinique
    et notre repas en famille sera le suivant : jambon fumé, pâtés à la viande, boudin, colombo de porc, pois de bois, ignames, riz blanc, gâteau à l'ananas, mandarines; le tout arrosé avec du rhum et de l'eau fraîche. J'aime beaucoup votre dessin Arawak; douce pensée à tous les Antillais de métropole et d'ailleurs...
    33
    Jimmy
    Mercredi 13 Décembre 2006 à 17:06
    pani problem Lucie
    j'espère que ton estomac tiendra le coup ! d'accord avec toi, un repas de Noël aux Antilles est forcément composé des produits du terroir (Arawak les a trouvé, lui) Le pois d'Angole, produit devenu rare et cher était la tradition dans les familles : "un Noël sans pois est à oublier rapidement". Ils étaient servis (le sont encore parfois) avec de la viande de cochon roussie. Un vrai plaisir. Bon noël en métropole ou aux Antilles.
    34
    patricia
    Mercredi 13 Décembre 2006 à 17:08
    joyeux Noël
    c'est bien sympa tout ça. Bien le dessin, je ne me doutais pas qu'un fermier énervé coursait ces deux pauvres animaux.
    35
    Mercredi 13 Décembre 2006 à 17:14
    poule
    je n'ai jamais vu une poule courir aussi vite sauf pour la distribution de grains est ce que le "monsieur" s'en est sorti ?
    36
    Jeudi 14 Décembre 2006 à 07:55
    quel pedagogue !
    oui, en plus de ton talent artistique,on apprend beaucoup en venant sur ton blog !!!
    37
    marithé
    Jeudi 14 Décembre 2006 à 19:42
    pauvres petites bêtes ...
    je pensais que c'était la poule qui passerait a la casserole mais non c'est le cochon...et je vois que tu fais des heureux ..C'est la magie de noel ...
    38
    Vénus
    Vendredi 15 Décembre 2006 à 12:42
    absente, je reviens le 15
    je n'ai pas tout suivi; c'est très touchant, si je puis m'exprimer ainsi; une vraie scène de la vie créole à l'approche de noël? vos compatriotes ont apprécié; dans nos banlieue ce n'est pas le même spectable, brutal mais sympathique.
    Suivre le flux RSS des commentaires de cet article


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :